NIVEAU 2 : L’exercice In-Hold-Out-Hold

L’exercice In-Hold-Out-Hold est extrêmement puissant car il équilibre la relation entre notre ego et notre moi supérieur. C’est comme l’exercice précédent, mais nous retenons maintenant notre souffle après avoir inspiré et après avoir expiré. Comme dans l’exercice précédent, il est extrêmement important que notre respiration suive un rythme et un tempo réguliers ; nous devons toujours maintenir un nombre égal lorsque nous inspirons, lorsque nous expirons et lorsque nous retenons les deux respirations.

Effectuez l’exercice de méditation de cinq minutes suivant :

  • Inspirez par le nez en comptant mentalement jusqu’à quatre.
  • Retenez votre souffle pendant que vous comptez mentalement jusqu’à quatre.
  • Expirez par le nez en comptant mentalement jusqu’à quatre.
  • Retenez votre souffle une fois de plus pendant que vous comptez mentalement jusqu’à quatre.
  • Répétez le cycle jusqu’à ce que vous atteigniez l’objectif de cinq minutes.

Une fois que vous serez à l’aise avec cet exercice de cinq minutes, vous pourrez passer au niveau suivant (3a).

Conseils pour cet exercice et les exercices suivants :

  • Retenir notre souffle après avoir inspiré devrait être une tâche facile car nous remplissons notre ego avec abondance, mais retenir notre souffle après avoir expiré peut être une lutte car nous nous dépouillons de notre ego – et l’ego résistera – et réalignons notre état de conscience avec notre moi supérieur.
  • Lorsque notre rythme cardiaque commence à ralentir, nous pouvons également augmenter le nombre à six, huit, dix ou plus, mais l’objectif ne doit jamais être d’atteindre le nombre le plus élevé possible ; notre objectif devrait simplement être de maintenir un rythme et un tempo confortables et réguliers tout au long de l’exercice de méditation. Si nous augmentons le compte, nous devons le faire pendant que nous inspirons, puis maintenir ce même compte pour toutes les autres étapes (inspirez, retenez, expirez, retenez).
  • Si nous nous retrouvons à bout de souffle ou tendus, nous devons réduire le nombre de chaque étape de l’exercice, car un exercice de méditation doit toujours être paisible et relaxant.